Fermer
banniere_karch01.jpgbanniere_karch02.jpgbanniere_karch03.jpgbanniere_karch04.jpgbanniere_karch05.jpgbanniere_karch06.jpgbanniere_karch07.jpgbanniere_karch08.jpgbanniere_karch09.jpg

Projets soutenus

Jean-Claude Monney

Grâce à vos généreux dons, la bourse Jean-Claude-Monney a pu déjà soutenir six projets!

Reptiles du Buechberg (SZ)

Personne responsable: Res Knobel
 
Soutien: soutien à l’inventaire et à la création de petites structures favorables (CHF 3000.-).
 
Projet: après un inventaire des reptiles dans la zone du Buechberg, des travaux d’aménagements comme des sites de ponte pour les Couleuvres à collier ou des niches pierreuses et tas de branches seront mis en place avec des civilistes pour dynamiser les populations actuelles.​
 
Reptilienfauna_Buechberg.JPG
 
 

Aménagement de 2 étangs en faveur du Crapaud accoucheur dans des bennes de chantier enterrées

Personne responsable: Christophe Poupon

Soutien: matériel et machine (CHF 1970.-) et suivis (CHF 850.-).
 
Projet: la pose d’étangs qui puissent être déplacés en cas de nécessité permet de rassurer les propriétaires agricoles qui ne veulent pas s’engager sur plusieurs décennies. A l’instar des aménagements réalisés dans d’autres régions de Suisse avec succès, notamment pour le Sonneur à ventre jaune, des bennes métalliques seront enterrées dans le Val-de-Ruz (NE). Elles offriront des étangs particulièrement intéressants pour le Crapaud accoucheur.

Alyte plan d'eau.jpg Montage_v2.jpg

Revalorisation de l’habitat pour la Coronelle lisse (2017-2019) dans le canton de Schaffhouse

Personne responsable: Eliane Häller
 
Soutien: coordination du projet et mise en oeuvre des mesures (CHF 3000.-).
 
Projet: le but du projet est de renforcer et de mettre en réseaux les populations de Coronelle lisse dans la région de Merishausen et Bargen (SH) en dehors des zones protégées au niveau cantonal. La création de structures favorables entre les populations  actuellement connues sera réalisée. En complément, le public sera sensibilisé à la problématique de cette espèce par des excursions et des travaux avec les classes scolaires.

Lebensraumaufwertung_E.Häller.JPG

 

Suivi de Lézard agile dans l’Ouest Lausannois

Personne responsable: Johan Schuerch
Soutien: remboursement des déplacements et organisation (CHF 2500.-).
 
Projet: le projet a pour but d’augmenter la connaissance sur la présence du Lézard agile dans l’Ouest lausannois. Un groupe de bénévoles sera mis en place par le Groupement Herpétologique et Arachnide de Lausanne pour détecter l’espèce par des observations in situ et avec des tôles bituminées sur des transects préalablement définis.

LABI JCM.jpg

Suivi de l’évolution de la répartition de la Vipère aspic et de la Vipère péliade dans les hauts de l’Intyamon (FR)

Personne responsable: Gaëtan Mazza
 
Soutien: achat de microchips et remboursement des frais de déplacement (CHF 1000.-).
 
Projet: le but du projet est de poursuivre le monitoring d’une des populations suivies par Jean-Claude Monney depuis de nombreuses années où la Vipère péliade et la Vipère aspic sont présentes en syntopie. La seconde est observée ponctuellement, mais le réchauffement climatique pourrait favoriser la Vipère aspic aux dépens de la Vipère péliade. Le projet s’inscrit dans le cadre d’un suivi à long terme de la répartition des deux espèces.

ecosalla JCM (1).jpg

 

Suivi d’une population de Vipère péliade (Vipera berus) avant, pendant et après les travaux de renaturation des digues de l’Inn à Bever

Personne responsable: Jürg Cambensy
 
Soutien: achat de microchips et d’un lecteur (CHF 1249.-).
 
Projet: une importante population de Vipère péliade occupe actuellement une zone de digues le long de l’Inn qui va être détruite dans le cadre d’un projet de renaturation. Le but général du projet est d’étudier la population actuelle (par capture-marquage-recapture) et d’évaluer l’impact des travaux futurs dans le cadre d’une recolonisation de sites périphériques, localement aménagés en faveur de l’espèce.
 
Résultats: plus d’une soixantaine d’animaux ont déjà été capturés et marqués avec à l’aide de microchips. Divers travaux complémentaires avec des émetteurs ont été entrepris (et présentés au colloque l’an dernier). Les travaux de renaturation devraient être réalisés en 2018 et la population sera encore suivie l’an prochain.

bever.jpg